Sport et santé ne font pas toujours bon ménage

Souvent, le sport est associé à la santé. Toutefois, il existe des situations où sport et santé ne font pas toujours bon ménage, et où il est nécessaire de limiter ou de recadrer la pratique du sport pour pouvoir rester en bonne santé. C’est par exemple le cas chez les personnes diabétiques.

Sport et santé : attention aux diabétiques

Il faut savoir que les personnes diabétiques ont besoin d’être suivies notamment par rapport à leur équilibre. En effet, leur niveau de glycémie doit toujours être dans la bonne tranche pour éviter des complications et des malaises.

Chez le diabétique de type 2 par exemple, la pratique du sport est déconseillée dans la mesure où elle favorise la sensibilité à l’insuline. Cela peut alors entraîner une atténuation des symptômes, ce qui est assez dangereux. Chez le diabétique de type 1, la situation est plus complexe : même sans la pratique d’un sport, il est difficile de coordonner les valeurs de glucides ingérées et les doses d’insuline de manière à maintenir le taux de glycémie à 1gramme par litre à jeun.

insuline

Il sera donc nécessaire pour le diabétique de vérifier sa glycémie avant, pendant et après l’effort et adapter sa consommation de glucides en fonction des fluctuations du taux de glycémie. Forcément, cela peut être assez inconfortable notamment pour certains sports. Il est alors conseillé de commencer petit à petit, et de se faire suivre régulièrement par un médecin spécialisé en diabète au cours des exercices physiques, afin de pouvoir suivre de manière précise l’évolution de l’état de santé.

De quoi dépendent les variations de glycémie lors de la pratique d’un sport ?

Il faut savoir que les pics et les baisses de la glycémie chez une personne diabétique pendant l’effort ne sont pas dus au hasard, et qu’il existe plusieurs paramètres à considérer pour maîtriser une stabilité de cette glycémie. Avant toute chose, cela dépend de la forme physique de la personne et de son niveau d’entraînement au quotidien. Si elle ne s’entraîne pas régulièrement, alors il y a des risques que la glycémie fasse des montagnes russes car le corps n’est pas habitué à un tel rythme.

Cela dépend également de la nature du sport : il faut savoir qu’un exercice d’endurance aura tendance à pousser l’organisme à puiser dans les réserves d’énergie du corps, causant ainsi une baisse de la glycémie. À contrario, une activité intense et de courte durée aura tendance à faire augmenter la glycémie car les hormones de stress peuvent causer un dérèglement de la glycémie. Enfin et non des moindres, cela dépend également de l’état nutritionnel de la personne diabétique pendant l’effort, ainsi que de la dose d’insuline qui lui a été injectée avant l’effort.

fitness

Mais même pour les personnes en parfaite santé, sport et santé ne font pas toujours bon ménage, surtout lorsque le sport est pratiqué en excès. Une personne qui s’entraine trop peut par exemple tomber dans la fatigue générale. Une perte considérable d’eau (sueur) peut par exemple mener à la déshydratation. Cela sans parler des diverses blessures qui pourraient survenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *