Les utilisations des microcomposants dans le domaine médical

Dans la médecine, les opérations délicates comme le traitement opératoire des grossesses extra-utérines ou le traitement des kystes ovariens sont des procédés très délicats qu’il faut réaliser avec soin, car une seule erreur peut être fatale. Fort heureusement, l’avancée technologique de l’homme est sans limites et aujourd’hui ce type d’opérations peuvent se faire avec le moins de dégâts possible.

Qu’est-ce qu’un microcomposant et comment cela fonctionne ?

Les microcomposants comme leur nom l’indique sont des composants microscopiques. Mais des composants microscopiques de quoi ? Les microcomposants sont des pièces de précision complexe et qui, la plupart du temps sont utilisés en micro connectique, dans l’équipement de l’armée, mais surtout en horlogerie. Cependant parmi les disciplines utilisant cette technologie nouvelle on recense également la médecine. Découvrir des exemples de petites pièces haute précision, sur : http://www.baron-precision.fr/baron-entreprise.html.

Certains composants d’un matériel d’opération en médecine sont aussi fins que le tiers d’un cheveu humain. La chirurgie est le domaine de la médecine qui utilise le plus les microcomposants pour les opérations délicates nécessitant une grande précision. Cette opération est appelée : chirurgie mini invasive. Parmi les matériels d’opération en médecine formés de microcomposant l’on distingue par exemple : le micro découpe laser, le micro fraise, le micro perçage ou encore le coelioscope.

Microcomposant médical : l’exemple de la cœlioscopie

Les techniques de coelioscopie permettent des opérations chirurgicales délicates telles le traitement des grossesses extra-utérine, des kystes ovariens, des endométrioses ou tout simplement des adhérences. Dans tous ces cas de figure, la cœlioscopie permet d’opérer l’intérieur du ventre sans l’ouvrir totalement. En effet, elle ne demande qu’une toute petite ouverture pour opérer tranquillement.

Hormis les procédés opérationnels médicaux, la cœlioscopie est également utilisée comme matériel diagnostique pour rechercher les anomalies indétectables avec les autres matériels médicaux. Parmi ces anomalies l’on peut citer les séquelles d’une infection génitale ou encore une endométriose. À l’intérieur des tubes du coelioscope l’on peut faire passer toute sorte de matériels, microscopiques évidemment, comme une caméra, des ciseaux, un bistouri ou encore un système d’irrigation lavage-aspiration.

La cœlioscopie est aujourd’hui l’opération préférée des patients à la place de l’ouverture traditionnelle de l’abdomen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *