Les effets de la pollution automobile sur la santé

Ce n’est un secret pour personne, la pollution automobile et celle des autres véhicules est nocive pour la santé. Quels sont alors les effets réels sur notre santé ?

Les effets de l’exposition aux nitrates venant de la pollution automobile

Les nitrates ou dioxyde d’azote sont des gaz irritants qui sont particulièrement nocifs pour notre santé. En effet, ils sont capables de s’infiltrer en profondeur dans nos poumons. Une exposition à court terme au dioxyde d’azote peut alors perturber l’activité respiratoire et déclencher des crises chez les personnes atteintes de l’asthme.

Chez les personnes les plus jeunes qui sont les plus vulnérables, il est possible que les nitrates entraînent des infections microbiennes au niveau des bronches. Quant à une exposition à long terme, elle peut entraîner une eutrophisation et une acidification, une irritation importante des yeux ainsi qu’une morbidité respiratoire.

irritation respiratoire

Les effets de l’exposition à l’ozone

Parmi les gaz les plus agressifs produits par tout véhicule à moteur, auto ou moto, comme le précise un des responsables de la centrale du casque, on retrouve l’ozone. Il s’agit d’un gaz toxique très agressif, qui s’immisce jusqu’aux profondeurs de nos voies respiratoires. Très irritant pour les muqueuses respiratoires et oculaires, il peut également attaquer la gorge, le nez, entraîner une toux, des essoufflements ainsi qu’une altération de l’activité des poumons. L’azote provoque également des crises aigües chez les personnes asthmatiques. Une exposition à long terme à l’azote peut alors engendrer une morbidité respiratoire et donc la mort.

Les particules

Particulièrement dangereuses, les particules contenues dans les gaz produits par les voitures peuvent causer des dégâts notables pour l’organisme. Il est vrai que les filtres à particules installés sur les voitures récentes permettent de réduire les risques, mais les particules demeurent non moins dangereuses. Si les grosses particules peuvent être retenues par les poils dans le nez, les plus petites peuvent se déplacer sans peine et s’infiltrer dans nos poumons.

Et pourtant, ces particules peuvent véhiculer des éléments hautement toxiques et causer ainsi des troubles respiratoires, notamment chez les plus jeunes. L’exposition aux particules peut alors augmenter la sensibilité face aux allergies. Par ailleurs une exposition à long terme aux particules peut causer des maladies cardiovasculaires, des cancers et même la mort dans certains cas. Bien entendu, ceux qui vivent dans les grandes villes où la circulation est particulièrement dense se retrouvent donc face à un risque plus élevé.

pollution grandes villes

Le monoxyde de carbone

C’est l’élément dont le taux est le plus élevé dans les gaz produits par la pollution automobile. Il faut savoir pourtant que l’exposition à ce gaz est dangereuse. Inhalé à forte dose, le monoxyde de carbone est suffisant pour tuer une personne. D’ailleurs, certaines personnes l’utilisent pour se suicider, en s’enfermant dans leur garage avec le moteur qui tourne.

Mais même à faible dose, le monoxyde de carbone peut engendrer des dégâts importants sur notre santé : nos muscles y compris le cœur sont immédiatement moins oxygénés, tout comme le cerveau. Pour les femmes enceintes, les nouveau-nés ainsi que les personnes en insuffisance coronarienne, une exposition même à court terme au monoxyde de carbone peut être très dangereux voire mortel.

Des signaux alarmants

Il faut savoir que la situation est plus qu’alarmante aujourd’hui. En effet, l’OMS a annoncé que la pollution atmosphérique en France tuait environ 3 millions de personnes chaque année. En prenant en compte les marges d’erreurs, le nombre exact se situerait alors entre 1,4 et 6 millions de morts chaque année. Cela reste tout de même un taux assez inquiétant, dans la mesure où le parc automobile français ne cesse de s’agrandir mais aussi de vieillir.

vélo en ville

Il est vrai que les normes évoluent dans le bon sens, au vu de la faible toxicité des voitures diesel de dernière génération, mais cela reste toujours inquiétant pour les générations futures. Le fait est qu’actuellement, la pollution automobile constitue toujours un risque important pour la santé des hommes, notamment des personnes les plus fragiles comme les nouveau-nés et les enfants… On ne peut alors qu’encourager tous ceux qui prennent la bonne initiative d’utiliser un vélo comme moyen de transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *